Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
 

 Brèves de société...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 18 ... 30  Suivant
AuteurMessage
mahiwan
pilier
mahiwan

Nombre de messages : 1135
Age : 71
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/03/2011

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyVen 24 Mai 2013, 17:24


"La société Glory, qui avait du mal à recruter des ouvriers, vient de confier une chaîne d'assemblage à 13 robots humanoïdes. "

Ça se passe au Japon . Glory fabrique des caisses enregistreuses et trouve de moins en moins de main d'oeuvre !

Avantage : pas de pause , pas de congés , pas de week end !!!!

Les syndicats vont revendiquer ..........une hausse de salaire ....... ?

Le progrès, oui , mais jusqu'où ? sans limites ? pour quel avenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyVen 24 Mai 2013, 17:38

Le Japon est particulier, gros manque de main d'oeuvre dans certains secteurs mais pour autant, très difficile d'y travailler quand on est étranger.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptySam 25 Mai 2013, 17:24


Brèves de société... - Page 6 Fn10

Reunion de famille.

C'est une photo, qui tombe mal pour Marine Le Pen. Alors que la présidente du Front national répète depuis plusieurs semaines que son parti n'a rien à voir avec l'antisémitisme, une photo d'elle, accompagnée de deux néo-nazis, a refait surface.

Vendredi 1er avril, un blog anti-fasciste publie un cliché sur lequel on voit Marine Le Pen, entourée de deux jeunes hommes, crâne rasé et look de skinhead. Pour le blogueur, les deux personnes, qui se font photographier avec Marine Le Pen, sont deux figures du milieu néo-nazi lyonnais.

Signe de leurs idées politiques extrêmes, leur tenue. L'un arbore un tee-shirt Lonsdape, détournement de la marque Lonsdale. Le changement d'une lettre permet une référence au NSDAP, soit le parti national-socialiste des travailleurs allemands, la formation d'Adolf Hitler.

Quant à l'autre protagoniste, il arbore, sur son tee-shirt, un croix gammée masquée par une tête de mort. Le blogueur signale qu'il s'agit d'une Totenkopf, "symbole des gardiens SS des camps de concentration et d'extermination durant la seconde guerre mondiale".


Brèves de société... - Page 6 Fn210

Ces photos, prises lors de la soirée du 40e anniversaire du Front national le 8 décembre 2012, montrent la députée du FN Marion-Maréchal Le Pen aux côtés d’Edouard Klein, leader du GUD (en bas au centre), et d’un de ses membres, Baptiste Coquelle (au centre).

]Brèves de société... - Page 6 Fn310
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.1fr1.net/forum.htm
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptySam 25 Mai 2013, 18:48

une intelligence très vive, brille dans les yeux des trois derniers..... siffle la dernière photo.
Revenir en haut Aller en bas
soussou
pilier
avatar

Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptySam 25 Mai 2013, 19:50

Ce qui devient inquiétant ce sont les émeutes des jeunes à Stockolm et d'autres villes suivent.

En raison de sa politique d'immigration libérale, la Suède est devenue ces dernières décennies l'une des premières destinations des immigrants en Europe, dont des ressortissants d'Irak, d'Afghanistan, de Somalie, des Balkans et récemment de Syrie.

Les émeutes ont fait tache d'huile dans la nuit de vendredi à samedi dans d'autres villes suédoises et ont continué pour la sixième nuit consécutive dans les quartiers pauvres à forte population étrangère à Stockholm.

La vraie voix de la banlieue est représentée par des associations comme Megafonen (le mégaphone), engagée auprès des jeunes dans la banlieue de Stockholm, lutte contre le racisme et les inégalités sociales croissantes. C'est au moment où les habitants de la banlieue eux-mêmes prennent la parole que "le débat sur la ségrégation et la discrimination sera différent.

Cette attitude est "lamentable", écrit Dagens Nyheter, qui poursuit : "La direction de la police doit abolir cette culture destructive qui visiblement existe en son sein, et qui fait que les représentants des forces de l'ordre versent des invectives racistes sur les citoyens".

source le courrier internationnal
Revenir en haut Aller en bas
cleo
pilier
cleo

Nombre de messages : 3890
Age : 35
Localisation : chez Jeanne........
Date d'inscription : 28/03/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyDim 26 Mai 2013, 07:05

Il devrait revoir leur politique d'immigration......Si le pays ne peut pas accueillir les étrangers et leur permettre de construire une vie autant ne pas les laisser entrer........

Ce qui me fait peur aussi c'est la montée de partis d'extrême droite en Grèce avec une volonté d'un retour des colonels! Les "étrangers" (car il suffit ne pas avoir le bon visage ou la couleur de peau) pour être tabasser.

Pendant ce temps, à Londres, un militaire en civil a été décapité devant des gens qui n'ont rien trouvé de mieux que de filmer les deux abrutis en lieu de porter assistance!

Le monde court à sa perte. col

_________________
"La vie est comme tout tableau: pour sembler belle, elle a besoin d'être vue à distance." Gustave Flaubert

« L'étonnement est à l'origine de la connaissance : celui qui cesse de s'étonner pourrait bien cesser de savoir » E.Gombrich
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyDim 26 Mai 2013, 07:24

Citation :
Il devrait revoir leur politique d'immigration......Si le pays ne peut pas accueillir les étrangers et leur permettre de construire une vie autant ne pas les laisser entrer........
idem en France où nous accueillons de pauvres gens que nous ne pouvons pas loger et qui ne trouvent pas de travail. C'est une politique étonnante de la part de personnes élues et sensées être intelligente ! Question
Revenir en haut Aller en bas
cleo
pilier
cleo

Nombre de messages : 3890
Age : 35
Localisation : chez Jeanne........
Date d'inscription : 28/03/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyDim 26 Mai 2013, 07:34

Oui, en Australie, il est très difficile d'entrer (du moins légalement). Le pays recherche des personnes pour des emplois bien précis. C'est une politique intelligente à mon sens.

En France, je me demande si ce n'est pas plutôt la difficile assimilation de la deuxième, voire troisième génération. Et, je ne pense que ce ne soit pas que de la faute de notre pays. Les gens doivent aussi se prendre en main, tout n'est pas donné dans la vie. J'ai un copain qui après un bep d'électricien à réussi une reconversion dans le droit. Il a fini majeur de sa promo et ce fut très difficile mais il a réussi. Il n'a pas passé son temps à pleurer à la CAF ou ailleurs.

_________________
"La vie est comme tout tableau: pour sembler belle, elle a besoin d'être vue à distance." Gustave Flaubert

« L'étonnement est à l'origine de la connaissance : celui qui cesse de s'étonner pourrait bien cesser de savoir » E.Gombrich
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyDim 26 Mai 2013, 19:49

Je ne connais que peu la Suède mais le peu que j'en sais est qu'ils ont, semble-t-il, mieux réussi leur politique d'intégration que nous et que, dans les quartiers difficiles, ils ont deux fois moins de chômage qu'en France.

Maintenant, un dérapage est toujours possible, si on ne fait attention, comme l'illustre ces émeutes...

N'oublions pas non plus les émeutes pas si lointaines en Angleterre.


Quand je m'étais renseigné pour vivre au Japon ou au Québec, j'avais également regardé les pays Scandinaves, ça ne me semblait pas si facile que cela d'y immigrer, en tout cas, moins qu'au Québec pour ma formation, barrière de la langue oblige.
Pourtant, immigrer au Québec , n'est pas facile, dans l'idéal, il faut avoir entre 25 et 35 ans, être célibataire, justifié d'une solide qualification professionnelle ou avoir au moins une licence qui permette de combler un emploi en pénurie là bas. De plus, les demandes se font par dossier et les frais de procédures s'élèvent entre 700 et 1000€.
Enfin, il faut pouvoir justifier d'une provision suffisante en banque (environ 5000€) pour pouvoir y vivre les trois premiers mois, le temps de trouver un emploi d'au moins un an. Si au bout de trois mois on a rien, c'est retour au pays d'origine (j'imagine toutefois que des dérogations permettent de prolonger de 3 mois comme cela se fait dans d'autres pays)

Sur l'immigration en France, je n'ai pas beaucoup de souvenirs de son histoire, pourtant une des plus précoces d'Europe.
En effet, la France a achevé sa transition démographique 1 siècle avant le reste de l'Europe, elle a donc très vite manqué de bras et eu recours à l'immigration. Flux de proximité jusqu'à ce que les autres pays achèvent aussi leur transition.
Pour autant, à chaque crise économique, 1848, 1890, 1931, elle fermait ses frontières et prenait des mesures de préférence nationale pour encourager les immigrés à retourner dans leur pays d'origine, notamment pas l'interdiction à de nombreux emplois (ce qui rappel un bien lugubre passé aussi pendant la 2nde Guerre).

Seule exception à cette politique, les chocs pétroliers de 1974 et 1979...

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyJeu 30 Mai 2013, 07:41

pour Merwyn, la fin d'un long article de courrier international
l'austérité tue ou la vision d'économistes éclairés

Citation :
Les riches s’en sortent bien. Notons également que, si depuis la crise financière la politique économique est un lamentable échec, elle n’a pas été si mauvaise que ça pour les riches. Le chômage de longue durée se maintient à un niveau jamais vu, mais les bénéfices des entreprises se sont redressés ; le revenu médian végète, mais les indices boursiers des deux côtés de l’Atlantique ont retrouvé leur niveau maximal d’avant la crise. Il serait peut-être excessif de dire que les 1 % les plus riches profitent de la dépression, mais il est clair qu’ils n’en souffrent guère, et cela a probablement quelque chose à voir avec la volonté des décideurs politiques de persister dans la voie de l’austérité.

C’est une histoire terrible, notamment en raison des immenses souffrances qu’ont entraînées ces erreurs politiques. Mais c’est aussi une histoire profondément inquiétante pour ceux qui aiment à penser que la connaissance peut améliorer le monde. Les décideurs et les leaders d’opinion se sont servis de l’analyse économique comme un poivrot se sert d’un lampadaire : pour s’appuyer, pas pour être éclairé. Les économistes qui ont dit à l’élite ce qu’elle voulait entendre ont été célébrés, malgré les nombreuses preuves de leurs erreurs ; et, bien qu’ils aient souvent eu raison, les économistes critiques ont été ignorés.

La débâcle de Reinhart-Rogoff a fait naître parmi ces derniers l’espoir que la logique et l’évidence commencent enfin à compter. Mais il est trop tôt pour dire si, à la suite de ces révélations, la théorie de l’austérité va vraiment relâcher son emprise sur la politique économique.
j'aimerai bien avoir ton opinion sur cet article. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyJeu 30 Mai 2013, 18:08

Coucou Ysandre.


D'abord revenir sur les économistes Reinhart et Rogoff qui sont à l'origine du "jamais plus de 90% de déficit public". Ils ont prouvé par des calculs qu'au-delà de 90% de déficit, un pays perdait très rapidement de la croissance.

Pour certains, ils sont à l'origine des politiques d'austérité car on perdrait moins de croissance par une politique d'austérité qu'en dépassant les 90% de déficit.

Juste que... leurs calculs comportent des erreurs découvertes récemment et, qu'au final, la croissance ne baisse pas si vite que cela une fois dépassés les 90%.


Pour ma part, je ne suis pas très convaincu par leurs travaux car:
- C'est comme le syndrome de la date de péremption, fixer un seuil est toujours trop impératif, parfois, ce sera exact, parfois, décalé... Toutefois, pour que les pays suivent une certaine discipline et que l'économie mondiale ne sombre pas, faut bien des règles, des cadres.
- On a le contre exemple du Japon avec un déficit public de 200% et une bien meilleure santé économique que la France.


Maintenant, assez d'accord avec l'affirmation du couplage crise+ austérité = opportunité pour les fortunés... mais pas tous...

Je m'explique... Il y a les fortunés de la finance et ceux du travail, ceux qui ont une fortune par des placements et ceux qui ont des biens qui rapportent (entreprises notamment), souvent d'ailleurs, ça se mélange.

- Pour les fortunés des finances - j'en ai déjà parlé lors de la crise des sub'primes en 2007/2008 -, les crises économiques mondiales sont du pain béni... Dès le début de la Crise, ils vendent leurs actions même à pertes, qu'importe puis... attendent... quand les mêmes actions qu'ils ont vendues (ou d'autres) ont fini de s'écrouler, ils les rachètent mais vu qu'elles ont souvent perdu 90% de leur valeur, ils en ont au final 10X plus... puis ils attendent de nouveau que les valeurs remontent... En l'espace de 2 ou 3 ans, 1 million placé peut en rapporter 10.
C'est une spéculation boursière primaire qui demande juste à diversifier son portefeuille car, bien qu'elle fonctionne à chaque fois, parfois certaines sociétés font faillites, c'est rare mais cela arrive, donc il faut placer sur un minimum de plusieurs valeurs, une dizaine étant l'idéal... si une sur dix fait faillite, reste toujours les 9 autres pour multiplier rapidement son investissement.
Cette pratique est même tellement usitée que certains n'hésitent pas à dire que les Crises seraient "construites" par accélérer les gains des spéculations.

- Pour les fortunés du travail (qui ont des entreprises) les crises profitent moins car ils perdent des consommateurs mais l'austérité vient combler cela car elle permet gèle des salaires et baisse des revendications salariales.


Au final, pour moi, c'est tout le système des placements, notamment boursier, qui est à revoir, voire à supprimer sinon fortement encadrer... Que cela soit en 1873, en 1929, en 1994, 2000, 2007... toutes les graves crises économiques (exceptés les chocs pétroliers de 74 et 79) sont nées des placements financiers et en première ligne, les valeurs boursières.


_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyJeu 30 Mai 2013, 19:04

merci Merwyn Brèves de société... - Page 6 3838771924
je comprends un peu mieux certains aspects qui me paraissaient obscurs.
As-tu eu le temps de lire l'intégralité de l'article du Courrier International ? le journaliste faisait la comparaison entre Reinhart et Rogoff et un nouvel économiste, et pointait du doigt ce que tu me dis
Citation :
Juste que... leurs calculs comportent des erreurs découvertes récemment et, qu'au final, la croissance ne baisse pas si vite que cela une fois dépassés les 90%.
, il parlait d'un jeune économiste de Harvard qui remettait en question Reinhart et Rogoff en donnant d'autres solutions.
Je n'ai copié collé que la fin du papier.
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyJeu 30 Mai 2013, 21:19

Je ne peux malheureusement lire l'article en ligne qui est payant (peut-être par une source autre...?).

Je vois juste qu'il parle de Paul Krugman, prix Nobel en économie qui est contre l'austérité...

Après je ne fais ni de la macro ni de la micro économie, juste de l'histoire économique, j'ai donc la mémoire des mesures économiques efficaces ou pas, des raisons des crises mais de là à critiquer des formules...


Alors que jusqu'à la Seconde guerre mondiale, on avait une logique des monnaies, la valeur de la monnaie étant fonction de la masse monétaire en circulation par rapport aux stocks d'or du pays, depuis ce n'est plus la cas... la masse monétaire en circulation étant très supérieure aux stocks d'or (qu'au final, les monnaies ne devraient pas valoir plus qu'un coquillage) et que la monnaie numérique (bourses, dettes et autres, que si on rassemblait, on dépasserait plusieurs fois l'ensemble des richesses de tous les pays du monde) s'envole.
La valeur des monnaies est donc sujette aux "impressions", à la "confiance" qu'on accorde à un pays, à une zone économique comme l'UE, soit un mélange d'objectif et de subjectif, mais de plus en plus, un mélange de spéculation....


Ce que je veux dire par là aussi est que notre système économique (capitalisme libéral de croissance continue) se détériore au fil du temps, l'argent matériel n'est plus qu'une poussière par rapport à celle numérique qui circule d'un compte à l'autre, qui n'est plus qu'une écriture comptable... qui d'ailleurs est souvent irréelle comme un certain nombre de pays qui ont plus de 500% leur PIB de dette... pour les sauver, aucun plan d'austérité existe, on appuie juste sur la touche "suppr" d'un ordinateur et voilà... plus de dette (de toute façon, cet argent n'était pas remboursable). Je force un peu le trait mais c'est ce que l'on a fait pour un certain nombre de pays d'Afrique, d'Amérique Latine, jusqu'à l'Allemagne pour l'essentiel des réparations de guerre.

Aujourd'hui, l'argent est un outil dont on doit fixer des règles pour qu'il puisse être utilisé... On fixe un taux d'endettement annuel inférieur à 3% sinon des gouvernements iraient à 15 ou 20% et une fois avec des dettes à 500%, on ferait quoi ? On efface les dettes, on vend le pays à une firme multinationale pour 1€ symbolique ?
Donc les règles économiques ne sont là que pour la survie du système mais d'un système qui a de moins en moins d'encrage réel... un système en fin de vie qu'on essaye de rafistoler avec ce que l'on trouve... invente.

Et puis, pour finir, je n'aime pas le terme de croissance continue... cette logique se base sur le dogme de "+ on consomme + il y de demande + on créé d'emplois" et cela souffre plusieurs critiques:
- A trop consommer, on détruit la planète
- Les gains de productivité augmentent parfois plus vite que la demande (plus grosses machines si plus de demande) donc pas de gain d'emplois voire même des pertes
- Les emplois créés, quand il y en a, ne se font pas obligatoirement sur le lieu de la demande... tout dépend du secteur.

Au final, on garde la capitalisme libéral de croissance continue car il avantage ceux qui ont des capitaux, qui sont aussi ceux qui auraient le pouvoir de changer le système économique... et il est rare de voir ceux à qui profitent un système.... vouloir en changer.

Donc nous, individus lambda, que nous reste-t-il ?

Nous savons que nous travaillons pour qu'un système économique inégalitaire subsiste, que nous n'avons aucun moyen de changer cela... Nous reste donc la vie... notre vie... notre culture, les êtres qui nous sont chères et si certains trouvent plaisir à compter des chiffres humainement irréels (car il faudrait des millénaires de travail pour les acquérir) inscrits sur un compte en banque (tant mieux pour eux), préférons ce qui est plus élevé, notre liberté, celle de penser, de créer et d'aimer.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)


Dernière édition par Merwyn le Jeu 30 Mai 2013, 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
soussou
pilier
avatar

Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyJeu 30 Mai 2013, 21:24

Merwyn a écrit:

Au final, on garde la capitalisme libéral de croissance continue car il avantage ceux qui ont des capitaux, qui sont aussi ceux qui auraient le pouvoir de changer le système économique... et il est rare de voir ceux à qui profitent un système.... vouloir en changer.

Donc nous, individus lambda, que nous reste-t-il ?

Nous savons que nous travaillons pour qu'un système économique inégalitaire subsiste, que nous n'avons aucun moyen de changer cela... Nous reste donc la vie... notre vie... notre culture, les êtres qui nous sont chères et si certains trouvent plaisir à compter des chiffres humainement irréels (car il faudrait des millénaires de travail pour les acquérir) inscrits sur un compte en banque (tant mieux pour eux), préférons ce qui est plus élevé, notre liberté de penser, de créer et d'aimer.
Bravo! magnifiquement dit, j'adhère à ta pensée Merwyn et vous souhaite une bonne nuit sous les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyVen 31 Mai 2013, 05:19

grand merci pour ces éclaircissements, Merwyn merci et surtout pour ta conclusion très belle et très vraie !
Citation :
préférons ce qui est plus élevé, notre liberté, celle de penser, de créer et d'aimer.
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptySam 01 Juin 2013, 06:18

Citation :
Il est urgent... de ne rien payer. Un patron de bar de Villeneuve-la-Guyard, dans l'Yonne, a récemment reçu une mise en demeure d'EDF Pro le sommant de régler une facture de... zéro euro, a fait savoir l'intéressé. Dans un courrier de "mise en demeure" d'EDF Pro daté du 22 mai, le patron de bar, Lionel Plouhinec, se voit réclamer un solde débiteur d'un montant de 0,00EUR TTC. Le fournisseur d'électricité prévient que le commerçant s'expose à une "suspension de la fourniture d'énergie" s'il ne paie pas dans les dix jours et qu'il pourrait également devoir payer des "pénalités de 30 euros minimum".

"J'étais prêt à envoyer un chèque de zéro euro mais un ami m'en a dissuadé. J'attends de voir ce qu'il va se passer. J'ai affiché ça au comptoir et ça fait bien rire mes clients", a déclaré le patron de bar, qui exerçait auparavant la profession... d'électricien !

Source: AFP

Au delà de la plaisanterie, cela est symptomatique d'une société trop informatisée, aux logiciels mal maîtrisés et surtout, avec un manque flagrant de contrôle humain.

Pour ma part toutefois, trois grosses erreurs administratives cette année, toutes trois cependant humaine... du coup, on peut se demander paradoxalement si les erreurs informatiques ne sont cependant pas un moindre mal face à celles humaines... col Me semble que, plus encore que la compétence, c'est la conscience professionnelle qui s’effrite....

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptySam 01 Juin 2013, 06:23

bonjour Merwyn bye
Citation :
Me semble que, plus encore que la compétence, c'est la conscience professionnelle qui s’effrite....
il me semble qu'il y a longtemps qu'elle a commencé à s'effriter.. à mon avis, il ne doit plus rester grand chose ! col
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyDim 02 Juin 2013, 17:51

Très instructif ce petit topo de Wikipédia sur un inspecteur des finances publiques jugé "trop zélé". A lire en entier, c'est édifiant et intéressant.

Sans tenir compte des hommes politiques mentionnés, juste des traitements dont il a été l'objet.

Citation :
Rémy Garnier, né en 1950, est un inspecteur des finances publiques de 1968 à 2010, vérificateur des impôts à Agen (Lot-et-Garonne) à partir de 1979. Il est connu pour avoir enquêté sur le patrimoine de Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget de la France de mai 2012 à avril 2013. Son rapport d'enquête et son témoignage ont été des éléments essentiels pour aider notamment à étayer les soupçons de fraude fiscale et d'évasion fiscale de l'élu français.

Suite aux conclusions d'une vérification fiscale menée par Rémy Garnier en décembre 1998, Jérôme Cahuzac, alors député de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), intervient auprès du ministre du Budget pour faire annuler le redressement fiscal visant la coopérative France-Prune, société fondée par le père de Laurence Parisot, présidente du MEDEF (2005-2013).
Cette coopérative domine le marché du pruneau d'Agen. Les intérêts économiques locaux sont considérables puisque la société commercialise l'essentiel de la production des exploitants agricoles de la région d'Agen. Le redressement fiscal est d'un montant de 3 millions de francs français (570 000 Euros courants), pour « surfacturations ». Rémy Garnier affirme que, contrairement à ce que soutient Jérôme Cahuzac, la survie de l'entreprise n'était pas en jeu :

« Les coopératives sont assujetties à l’impôt sur les sociétés sur leurs excédents mais la loi leur permet de les éponger en versant des compléments de prix à leurs adhérents apporteurs. Une coopérative se trouve, sauf cas exceptionnel, à l'abri de l’impôt et de la faillite. En cas de lourd redressement fiscal, il lui suffit de réduire la rémunération des apports de ses adhérents puisqu'elle est maître de ses prix d'achat. »

Annulation du redressement sur décision politique

Le 3 mars 1999, le principe du redressement fiscal est notifié par la Direction générale des Impôts. Mais ce redressement est annulé le 2 juin 1999 par Christian Sautter, secrétaire d'État au Budget, alors même que la vérification fiscale est toujours en cours.

Suite à une plainte de Rémy Garnier, Corinne Goetzmann, juge d'instruction du tribunal de grande instance de Paris, confirme implicitement en 2012 l’illégalité de cette intervention en cours de vérification :

« Ces interventions ministérielles que la partie civile contestait ne s’apparentant ni à un recours hiérarchique normal, ni à une transaction fiscale, étaient susceptibles de constituer des délits d’abus d’autorité dirigés contre l’Administration, de concussion et d’opposition à fonctions. »

Contre toute attente, une nouvelle vérification fiscale de la coopérative France-Prune est confiée à Rémy Garnier en août 2001. Mais il en est subitement dessaisi la veille de son intervention, puis de tous ses autres dossiers. Cette seconde mission est considérée comme étant un piège tendu à Rémy Garnier par sa hiérarchie, comme le reconnaîtra a posteriori Jérôme Cahuzac lui-même.

De multiples sanctions disciplinaires

Ce dessaisissement semble faire suite à une dénonciation anonyme qui se révèlera avoir été adressée par un avocat. En octobre, alors qu'il était jusque là considéré comme un « agent exceptionnel », il est menacé de révocation. Le 12 novembre 2001, il est démis de son poste de vérificateur à la direction régionale des impôts d’Aquitaine et muté à la direction des services fiscaux du Lot-et-Garonne. Une intersyndicale réunissant l'ensemble des syndicats du Trésor se mobilise et constitue un Comité de soutien pour dénoncer ces sanctions. Lui-même est membre du SNADGI-CGT. L'intersyndicale organise grève, manifestations et campagne de presse. Une pétition nationale recueille plus de sept mille signatures, « fait sans précédent dans l’histoire de l’administration fiscale. »Cette annulation à caractère politique des redressements fiscaux engendre, sous la pression syndicale, des travaux de réflexion au sein du ministère liés à l'« application mesurée de la loi fiscale ».

En 2002, Jérôme Cahuzac aurait menacé indirectement Rémy Garnier de le « casser » : « Un fonctionnaire, ça se mute ; un fonctionnaire ça se casse ! ». En 2011, Jérôme Cahuzac reconnaît implicitement que Rémy Garnier a été sanctionné sur décision politique :

« Je suis intervenu parce que la question de la survie de la coopérative (France-Prune) m’a convaincu. Mais quelle était ma légitimité à plaider pour lui (Rémy Garnier) auprès d’une administration qui l’a jugé dérangeant plutôt que d’utiliser ses qualités ? Un piège lui a été tendu en 2001 lorsqu’il a été réinvesti sur le dossier France-Prune. J’avais d’autant moins à m’en mêler que je n’étais plus député en 2002.

L'affaire ne s'arrête pas là. Rémy Garnier met en exergue d'autres dossiers réglés dans des circonstances peu transparentes et le fait savoir. Sa hiérarchie l'accuse d'enfreindre le devoir de réserve. Le 14 juillet 2002, « il dépose une plainte contre X avec constitution de partie civile auprès du doyen des juges d’instruction d’Agen, des chefs de concussion, diffamation, violation de secret professionnel, harcèlement moral et dénonciation calomnieuse, à propos de faits dirigés contre l'administration fiscale. » Tous ces faits n'ayant pas été examinés par le juge d'instruction, Rémy Garnier porte l'affaire en Cour de Cassation en 2003. Malgré un avis favorable de l'avocat général, le recours est rejeté le 20 janvier 2004. Garnier se retourne alors vers la Cour européenne des droits de l'homme qui constate le 22 mai 2008 des manquements au droit à la défense.

Entre temps, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Économie, suspend Rémy Garnier le 20 juillet 2004 du service de la vérification fiscale pour une durée de deux ans, dont un avec sursis par un arrêté cosigné par le ministre délégué au Budget et à la Réforme de l'État, Dominique Bussereau. Après cette nouvelle sanction, il continue à être muté de « service en service », mais reste épaulé par son avocat, Michel Gonelle.
Le Conseil supérieur de la fonction publique, saisi par un recours, recommande, le 30 mai 2006, une exclusion temporaire de fonctions pour une durée de quinze jours « en raison du contexte conflictuel entre l'intéressé et sa hiérarchie ». Cependant, le tribunal administratif de Bordeaux annule le 13 juin 2006 son déplacement d'office, relevant d'une « sanction disciplinaire déguisée ». Pourtant, la sanction ministérielle est confirmée par un arrêté du 21 mars 2007. De nouveau, le tribunal administratif de Bordeaux annule le 7 octobre 2009 toutes les décisions ministérielles de suspension temporaire.


Les soupçons de fraude et d'évasion fiscale

Découverte de l'existence d'un enregistrement de Jérôme Cahuzac
Rémy Garnier prend connaissance en 2003 de l'existence d'un enregistrement révélant que Jérôme Cahuzac aurait ouvert un compte en Suisse à l'époque où ce dernier était conseiller du ministre de la Santé Claude Évin, entre 1988 et 1991. Le propriétaire de l'enregistrement, qui s'est avéré plus tard être Michel Gonelle, refuse de lui communiquer le document.

Rémy Garnier est alors un fonctionnaire "mis au placard » par sa hiérarchie. Affecté en septembre 2006 à la Brigade d’étude et de programmation (BEP), il consulte le serveur du Trésor public ADONIS le 9 mars 2007 et constate des anomalies dans le dossier fiscal de Jérôme Cahuzac :

« Dans le dossier fiscal de Jérôme Cahuzac, j’ai noté des anomalies apparentes et chiffrées. Des revenus omis. Une déduction fiscale d’un montant important puisque, même si cela ne représentait pas grand-chose pour quelqu’un comme Cahuzac, elle représentait le salaire annuel d’un ouvrier. Il manquait aussi des justificatifs. Je ne comprends pas que le fisc ne demande rien à un tel contribuable sous prétexte qu’il est député ». Il apparaît également que Jérôme Cahuzac avait « acquis son appartement parisien situé avenue de Breteuil pour le prix de six millions et demi de francs, financé comptant, en début de carrière, à hauteur de quatre millions dont l’origine reste douteuse ».

Nouvelle sanction disciplinaire

Pour avoir consulté ce dossier, Rémy Garnier est sanctionné le 19 juin 2008 d'un avertissement par Joseph Jochum, directeur de la Direction spécialisée de contrôle fiscal Sud-Ouest, dans un rapport adressé à Philippe Parini, directeur général de la Direction générale des Finances publiques. Cette sanction fait l'objet d'un arrêté ministériel signé par Philippe Rambal, directeur adjoint, au nom du ministre du Budget Éric Woerth.

Rémy Garnier conteste publiquement sa sanction administrative devant le Tribunal de Bordeaux en 2009. À cette occasion, il produit deux mémoires en défense dont l'un est rédigé le 11 juin 2008 et révélé par Mediapart, l'autre le 13 février 2009: il soutient qu'il a agi après avoir obtenu des informations « de plusieurs sources extérieures à l’administration fiscale », qui « convergent vers les mêmes conclusions ». À savoir : « Alors qu’il exerce des activités au cabinet de Claude Évin, ministre de la santé, (Jérôme Cahuzac) ouvre un compte bancaire à numéro en Suisse ». Mais les « constatations effectuées » sur les déclarations fiscales de Jérôme Cahuzac, alors député-maire de Villeneuve-sur-Lot, « ne permettent pas de valider ni d’infirmer ces renseignements » ce qui nécessite un « examen approfondi de situation fiscale personnelle ».

Néanmoins, il perd son recours en première instance devant le tribunal administratif de Bordeaux. Par la suite, au terme de dix années de procédures judiciaires, l'ensemble des sanctions contre Rémy Garnier sont annulées. Ainsi, en mars 2011, les sanctions liées à l'affaire France-Prune sont invalidées par la cour administrative de Bordeaux, les jugeant « disproportionnées ». Rémy Garnier avait même fait l'objet d'un contrôle fiscal10. Les jugements en sa défaveur sont cassés par deux fois par la Cour de cassation, finalement le 24 mai 2011.

Les suites de l'Affaire Cahuzac

N'étant pas la source de Mediapart dans le cadre de la révélation de l'affaire Cahuzac, Rémy Garnier est cependant entendu le 6 février 2013 dans le cadre de l'enquête visant Jérôme Cahuzac.

En dépit de la confirmation des soupçons émis par le vérificateur fiscal dès 2008, l'administration fiscale continue de tenter de déligitimer les informations apportées par Rémy Garnier. Auditionnée le 21 mai 2013 dans le cadre de la commission d'enquête parlementaire consacrée à l'affaire Cahuzac , Amélie Verdier, Inspectrice générale des Finances, directrice de cabinet du ministre délégué au Budget, maintenue après le départ de Cahuzac, soutient que les documents produits par Rémy Garnier sont "fantaisistes".

L'avertissement disciplinaire de 2008 est annulé par la Cour administrative d'appel de Bordeaux le 31 mai 2013. La Cour souligne qu' « en procédant de sa propre initiative, dans le cadre des fonctions de programmation du contrôle fiscal pour lesquelles il avait reçu l’habilitation, à la consultation de dossiers fiscaux de particuliers dans son ressort géographique afin de vérifier la pertinence d’informations dont il avait pu avoir connaissance, M. Garnier ne peut être regardé comme ayant commis un abus de fonction ». Mis au placard « Il n’avait été chargé d’aucune mission spécifique, sa direction ne lui ayant défini aucun axe de recherches auquel il aurait dû se tenir ». La Cour souligne enfin que l'accusation de sa hiérarchie d'avoir manqué à son obligation de neutralité ne tient pas : alors qu’aucun fait de divulgation de données à caractère confidentiel n’est reproché au vérificateur, « rien n’établit qu’il a agi à des fins personnelles sans lien avec l’intérêt du service ».


Source: Wikipédia

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyDim 02 Juin 2013, 19:24

oui, Merwyn, les deux poids deux mesures, les magouilles et compagnie ...... bouh !
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyLun 03 Juin 2013, 08:19

Citation :













La France fait rêver. La preuve : elle est la première destination du tourisme mondial. Mais la France fait-elle toujours rêver les Français ? La plupart d'entre eux l'admirent mais, ainsi que de nombreux touristes, peut-être la voient-ils d'abord comme un musée. Un musée qui ne suffit pas à susciter l'enthousiasme des Français. Ceux-ci seraient plus déprimés que jamais et beaucoup de jeunes s'en vont à l'étranger. Ces départs inquiètent car ce sont les plus audacieux qui s'en vont. Cependant, cette émigration a aussi du bon car elle contribue à diffuser l'image de la France qui ne connaît pratiquement pas de diaspora.
Mais pourquoi ce pessimisme s'est-il répandu ainsi ces derniers temps ? Peut-être parce qu'on se pose des questions et que l'on fait des constats : pourrais-je réaliser des choses extraordinaires en France ? Va-t-on me couper les ailes ? Réussir est mal perçu dans ce pays ! S'enrichir, plus mal encore ! Plus que de prôner le dynamisme, on y vante la prudence. Le principe de précaution étend le soupçon sur les innovations et les freine, voire les suspend. Alors, elles s'asphyxient et meurent. On ne parle que de protection. Quant à l'avenir, si l'on y pense, c'est pour savoir si l'on aura une retraite acceptable.

Tout cela est plutôt décourageant pour un jeune de vingt ans « qui en veut », comme on dit. Alors plutôt que de se comporter comme un vieillard avant l'âge, beaucoup de ces jeunes qui « osent » vont chercher à appliquer leurs talents ailleurs : bonjour le Canada, l'Australie, Hong Kong et tant de ces villes et de ces pays fascinants. Ces jeunes qui partent ont raison de vouloir aller de l'avant, alors que notre pays ne sait pas les accueillir comme ils le sont ailleurs.

Des idées, du dynamisme, de l'audace

Le mathématicien Cédric Villani, auteur du Théorème vivant, s'interrogeait récemment sur la question de savoir comment naissent les idées, ces petites graines qui germent et se développent par un travail solitaire mais grâce aussi à de multiples interactions. Il signalait plusieurs ingrédients nécessaires à l'éclosion des idées et à leur concrétisation : la documentation qui a pris un rythme et une ampleur nouvelle grâce à l'électronique ; la motivation qui sort de l'immobilisme ; l'environnement propice qui fait partager, donner et recevoir ; la communication qui relie les cerveaux ; les contraintes qui suscitent effort et imagination ; le travail et l'intuition, la persévérance, et la chance si l'on sait rebondir sur elle. Voilà ce qu'on ne devrait cesser de se dire et d'enseigner plutôt que de recommander constamment la précaution. Reconnaissons, hélas, que nous en sommes loin.

Un exemple : il est, paraît-il, question de limiter dans le temps le régime (récemment mis en place) de l'auto-entrepreneur qui gênerait les artisans au lieu de faire bénéficier ces derniers des facilités qu'il offre. Ce régime, selon un point de vue publié dans le journal Les Échos, des 24 et 25 mai 2013, représente 56 % de la création des entreprises en France. Il crée 5 milliards d'euros de PIB par an, rapporte plus de 1 milliard dans les caisses de l'État

75 % de ceux qui ont choisi ce régime déclarent qu'ils n'auraient jamais créé d'activité sans son existence. Et voici que l'on va de nouveau, en supprimant le régime en question, ligoter ceux qui commençaient à être délivrés de multiples entraves réglementaires. Voilà comment on tue les idées en France. Voilà comment on fait partir les jeunes. Voilà comment on sclérose un pays car ainsi on décourage, on développe le pessimisme et la passivité. On assassine l'esprit d'entreprise.

François Régis Hutin



François Régis Hutin, patron de Ouest-France, écrit là un édito qui ne manque pas de "muscle". Un sacré pavé dans la mare des prudents, des bien-pensants, des frileux, des jaloux.
Oui la France n'aime pas ceux qui réussissent, n'aime pas les riches (comme le président actuel l'a dit lors de sa campagne). La France est devenue vieille et timorée !

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyLun 03 Juin 2013, 09:06

bien sûr qu'il faut favoriser les créateurs d'entreprise, et si des dispositions sont susceptibles de leur nuire ou de les décourager, autant le dire, et fermement.

Autant donner des facilités à ces jeunes hardis que de rembourser des millions à de vieilles fortunées - qui perdent la tête, mais financent des campagnes électorales ange
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.1fr1.net/forum.htm
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyLun 03 Juin 2013, 12:33

tu parles de la mère Loréal, là ..... rire
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyMar 04 Juin 2013, 05:14

Il était question plus haut des "étudiants fictifs", phénomène a rattacher à cet article :
Ces 900 000 jeunes inactifs découragés de tout

Citation :
900 000 jeunes de 15 à 29 ans n'étudient pas, mais ne cherchent pas pour autant du travail. Ils ne croient plus, ou n'ont jamais cru, pouvoir trouver un jour un emploi. Aussi inquiétante que méconnue, cette statistique, ce "presque million de jeunes à la dérive" qui se considèrent eux-mêmes inactifs, étaient récemment mis en lumière dans une note du Conseil d'analyse économique sur l'emploi des jeunes peu qualifiés

tout l'article.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.1fr1.net/forum.htm
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyJeu 06 Juin 2013, 04:38



Citation :
Il avait 19 ans. Un militant d'extrême gauche était mercredi soir en état de mort cérébrale après avoir été agressé à Paris par des militants de l'extrême droite.

Il y a recrudescence des actions d'extrême droite.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.1fr1.net/forum.htm
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 EmptyJeu 06 Juin 2013, 05:23

oui, l'extrême droit monte dangereusement, et partout ! j'ai lu des choses inquiétantes Shocked sur courrier international
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Brèves de société... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Brèves de société...
Revenir en haut 
Page 6 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 18 ... 30  Suivant
 Sujets similaires
-
» où va notre société?
» société parfaite
» problème en droit des sociétés! HELP
» Aborder la critique de la société en 4ème
» Les "boulets" de la société ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: CONTRIBUTEURS PRENEZ LA PAROLE :: Echanges et divertissements-
Sauter vers: