Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
 

 Brèves de société...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 15 ... 30  Suivant
AuteurMessage
Sapho
pilier
Sapho

Nombre de messages : 3529
Age : 73
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyVen 01 Mar 2013, 14:18

Je suis tout-a-fait d'accord avec toi MARIANNE; bien souvent, les pensions ne sont pas mirobolantes. Je pense qu'après ( pour ma part ) avoir travaillé non-stop pendant 41 ans et payé au gouvernement 37% de mon salaire brut, devoir encore payé une cotisation sur ma retraite serait un comble!!!!
Pensons comme en France à taxer les grosses fortunes!!!
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyVen 01 Mar 2013, 14:46

Je pourrais vous donner plein de chiffres sur l'évolution des retraites mais je vais m'arrêter à quelques éléments clefs sur l'histoire des retraites en France car cela peut être intéressant de savoir comment on en est arrivé là.

En 1853 est créé le minimum retraite pour les fonctionnaires, en 1910 pour les salariés à faible revenu (les autres n'avaient rien car ils étaient considérés comme pouvant épargner).
En 1946, c'est une retraite pour tous qui se met en place mais le pourcentage de prise en compte, de même que les années, font que 80% des retraités en 1950 sont sous le seuil de pauvreté .

Ce constat de 1950 est un choc et les gouvernements successifs vont s'attacher à augmenter le montant des retraites. En 1970, plus que 20% des retraités sous le seuil de pauvreté et, en 2004, plus que 3%.

Pour info, le seuil de pauvreté est de 800€ pour une personne seule en 2010... (750€ en 2004) et il concerne en France 13,5% de personnes... (étudiants non comptés)


In fine, le problème est la conjonction d'une forte augmentation des pensions retraites de 1950 à 1990, du nombre de retraités et de l'allongement de l'espérance de vie... qui n'a jamais été anticipée... En effet, si on avait doublé depuis 60 ans, les prélèvements sur les actifs afin de financer les retraites, on n'en serait pas là aujourd'hui...
Il est bon d'avoir augmenter les prestations retraites (surtout quand on connait le coût d'une maison de retraite) mais il aurait fallu compenser par une plus forte imposition des actifs dans le même temps, on ne pouvait faire l'un sans l'autre or c'est ce qui a été fait...

Ce qui énervant en France comme ailleurs, c'est l'idée de cagnotte... Quand l'Etat a plus de recettes que prévu, il redistribue plutôt que de garder pour financer l'avenir... De 1950 à 1974... doubler les cotisations aurait été jugé comme un non sens car les caisses étaient pleines, que l'Etat n'avait pas de dette... mais tous ces centaines ou milliers de milliards épargnés auraient permis qu'aujourd'hui la retraite soit à 60 ans à taux plein sans remise en compte ni aujourd'hui ni dans 20 ou 30 ans... On aurait sauvé le système par répartition...

Après, je vous rassure des économistes, démographes, avaient vu ce qui allait se passer mais... pour des raisons électorales, politiques et, comme 40 ans, c'est un autre monde... on a préféré satisfaire au maximum le présent, se disant que dans l'avenir, les dirigeants prendront bien les mesures qui s'imposent juste que... cela a toujours été repoussé.


Juste une dernière parenthèse pour donner la faille à ce que je viens d'écrire et la faille c'est 1981 et M. Mitterrand... En 1981 a été lancée une politique keynésienne (= on vide toutes les caisses de l'Etat pour satisfaire la demande) donc même si les gouvernements avaient été prévoyants depuis 1950... je ne suis pas certain qu'il resterait aujourd'hui quelque-chose de cette épargne.

Si cela intéresse quelqu'un, je peux expliquer comment fonctionne (ou pas) la politique keynésienne.




_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Sapho
pilier
Sapho

Nombre de messages : 3529
Age : 73
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptySam 02 Mar 2013, 10:26

En Belgique, la politique des pensions a été sensiblement la même. Quand les caisses de l'état étaient pleines, tout a été dilapidé. Maintenant, elles sont vides et rien n'a été prévu pour payer les pensions à partir de 2015. A savoir qu'en Belgique, le taux d'imposition sur le travail est plus important qu'en France!

Oui MERWYN, ça m'intéresse de savoir comment fonctionne la politique keynésienne. Merci d'avance merci merci
Revenir en haut Aller en bas
cleo
pilier
cleo

Nombre de messages : 3890
Age : 35
Localisation : chez Jeanne........
Date d'inscription : 28/03/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptySam 02 Mar 2013, 11:02

Citation :
Que les jeunes générations ne soient plus couvertes dans 30 ans par une retraite pas répartition, c'est fort possible.

On est vraiment une génération sacrifiée : crise économique, chômage......... nos parents et grands-parents (les politiques plutôt), on vraiment mal géré les trente glorieuses. Rolling Eyes
Moi, je vais essayer de mettre de l'argent de côté et acheter un appartement secondaire (mon cher et tendre étant propriétaire du logement principal enfin quand il aura remboursé son prêt Laughing )

_________________
"La vie est comme tout tableau: pour sembler belle, elle a besoin d'être vue à distance." Gustave Flaubert

« L'étonnement est à l'origine de la connaissance : celui qui cesse de s'étonner pourrait bien cesser de savoir » E.Gombrich
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptySam 02 Mar 2013, 11:31

Avant la réforme Hollande, le taux d'imposition était plus élevé en Belgique et surtout vos tranches sont plus basses et au pourcentage plus élevé par tranche.

Financièrement, si ce n'est pour échapper à l'ISF (et maintenant aux 75%), pour 99% des contribuables, vaut mieux payer ses impôts en France. Par contre, vos sociétés sont moins imposées qu'en France (la France à d'ailleurs l'imposition la plus lourde d'Europe sur les sociétés).

Pour ce qui est de la politique Keynésienne, c'est assez simple.

On a d'un côté les Smithiens (nom de l'économiste écossais qui a créé le libéralisme économique au 18ème siècle) qui privilégient l'offre et le non interventionnisme de l'Etat dans l'économie.
Et de l'autre côté les Keynésiens (nom de l'économiste britannique qui a créé l'Etat Providence au sortir de la 2nde Guerre) qui privilégient la demande.

Tous les pays industriels sont smithiens au 19ème siècle et jusqu'à la crise de 1929, c'est à dire libéralistes du point de vue économique.
La crise économique de 1929 qui entraîne des taux de chômage dans le monde de parfois plus de 30% et l'arrivée au pouvoir de régimes fascistes fait penser que le système économique n'est peut-être plus le bon.

Keynes va alors en proposer un autre système où on va avantager la demande, à savoir le pouvoir d'achat... Keynes s'inscrit bien dans le capitaliste économique, c'est un capitaliste pur et dur mais sa conception économique est plus proche du marxisme que du libéralisme.
Il va alors proposer la sécurité sociale, les retraites, les allocations et l'augmentation des salaires.... que les états s'endettent pour gagner plus.

Pour faire simple, le système keynésien est le suivant: les consommateurs ont plus de pouvoir d'achats donc ils achètent plus donc les entreprises produisent plus donc le PIB augmente et la richesse créée est supérieure à l'endettement de l'Etat qui, au final, s'enrichit.
Ce système est utilisé par tous les pays occidentaux pendant les 30 Glorieuses. On nationalise aussi beaucoup comme cela la richesse revient encore plus vite à l'Etat qui peut soutenir plus rapidement encore la consommation...
Il fut une réussite de 1950 à 1975 avec une croissance de 5% par an mais... dès les chocs pétroliers, il ne fut plus opérationnel car:
- Les gens consomment moins car peur de l'avenir
- Inflation des prix qui va plus vite que l'augmentation des salaires
- Endettement des Etats qui ne retrouvent plus leurs investissements
- Les entreprises licencient car moins de consommation

En 1981, M. Mitterrand a lancé une super politique keynésienne (allocations, salaires augmentés, temps de travail, vacances...) alors que le pays était en récession mais:
- Les gens ont consommé le moins cher donc des produits étrangers, l'argent ne revenait donc qu'en partie à l'Etat et aux entreprises françaises
- Les entreprises devant payer leurs salariés pour moins d'heures plus cher ont du augmenter leurs prix or comme les Français ne les achetaient pas, ils ont massivement voulu les vendre à l'étranger mais là encore leurs prix trop élevés ne leur permettait pas d'écouler la production
- Les entreprises ont du encore plus baisser leur production donc licencier en masse

En 1983/84, sur les conseils de Jacques Delors, M. Mitterand abandonne la politique keynésienne qui a ruiné les caisses de l'Etat et laissé le paysage industriel en berne. Il entreprend alors une politique plus libérale sans être smithienne pour autant.

Au final, les politiques keynésiennes ne sont efficaces que dans un pays fermé sur lui-même où l'argent investi par l'Etat lui revient en totalité (soit par le biais des entreprises privées nationales soit par le biais des entreprises publiques), dans une économie mondialisée, elle ne peut être que source de paupérisation.
Même le Japon où la fidélité des consommateurs aux produits nationaux est une réalité, la politique keynésienne lancée en 1997 fut un échec... Pour que la politique fonctionne, il faut approcher des 100% de consommation des produits nationaux.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)


Dernière édition par Merwyn le Sam 02 Mar 2013, 11:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptySam 02 Mar 2013, 11:41

D'ailleurs, une petite parenthèse, ceux qui ont vécu le début des années Mitterrand doivent s'en rappeler.

Pour forcer les Français à consommer français mais surtout en France, on avait limité le change des devises...

En clair, cela veut dire que si vous vouliez partir 2 semaines en vacances en Angleterre, vous n'aviez pas le droit d'avoir sur vous plus de 100 livres (simple exemple pour dire que c'était très bas)... Au final, on essayait de rendre impossible les vacances en dehors de France pour que les Français partent en vacances en France et fassent vivre le tourisme français.
D'ailleurs, cette mesure, si je me souviens bien, n'a duré qu'un an, Bruxelles a rapidement condamné la France pour cela.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptySam 02 Mar 2013, 20:05

Citation :
Le ministre de l'intérieur Manuel Valls a indiqué samedi 2 mars qu'il voulait proposer à la garde des Sceaux Christiane Taubira "d'aggraver" les peines contre "ceux qui s'en prennent aux forces de l'ordre".

"Je suis venu dire combien il me paraissait indispensable que les peines aggravées soient appliquées à l'égard de ceux qui s'en prennent aux forces de l'ordre, insultes, caillassages et évidemment atteinte à l'intégrité physique", a déclaré le ministre sur les lieux d'un braquage de bijouterie intervenu jeudi dans l'est parisien. "Je proposerai à la garde des Sceaux, dans le cadre des réformes pénales à venir, qu'on aggrave les peines (...) il appartient bien sûr à la justice d'appliquer avec sévérité ces peines", a-t-il ajouté.

"DES INDIVIDUS PARTICULIÈREMENT VIOLENTS"

Jeudi, quatre hommes armés qui s'étaient introduits dans cette bijouterie située rue d'Avron ont été mis en fuite par une équipe de la brigade anti-criminalité (BAC) qui a interpellé un des suspects après des échanges de coups de feu. Dans la nuit de vendredi à samedi à Marseille, un policier de la BAC a été blessé après avoir été violemment heurté par la voiture d'un malfaiteur.
Manuel Valls a raconté avoir téléphoné dans la matinée à ce policier "blessé parce qu'une voiture a foncé sur lui avec sans doute l'intention de le tuer". Il lui avait déjà parlé "il y a déjà quelques semaines" car cet agent avait "failli perdre la vie avec deux de ses collègues" lors de "tirs contre eux".

"Beaucoup de policiers dans notre pays depuis des années sont mis en cause par des des individus particulièrement violents (...); il n'est pas normal que de jeunes individus particulièrement dangereux ne soient pas aujourd'hui en prison et aient uniquement des peines trop légères", a ajouté le ministre appelant à "une prise de conscience de chacun" et à la "sévérité de la justice".

DISCOURS DE GRENOBLE

Le code pénal prévoit déjà des peines aggravées pour des crimes et délits commis contre les "personnes dépositaires de l'autorité publique", ce que le ministre a rappelé, insistant pour qu'elle "soient appliquées et peut-être aggravées".

L'ancien président Nicolas Sarkozy s'était exprimé en faveur de l'aggravation des sanctions contre les agresseurs de policiers, notamment dans son discours de Grenoble de juillet 2010. La loi d'orientation et de programmation sur la sécurité intérieure (Loppsi 2) votée en décembre 2010 avait allongé la période de sûreté à 30 ans pour les meurtriers de personnes dépositaires de l'autorité publique.

Source: Le Monde

L'homme politique préféré des Français va encore gagner des voix... Dommage pour lui qu'il faille attendre jusqu'en 2017...


_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyDim 03 Mar 2013, 07:09

Merwyn a écrit:

L'homme politique préféré des Français va encore gagner des voix... Dommage pour lui qu'il faille attendre jusqu'en 2017...

chacun ses sondages et les prévisions/prédictions sont sujettes à bien des aléas....

Brèves de société... Di10
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.1fr1.net/forum.htm
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyDim 03 Mar 2013, 08:04

rotko a écrit:
Merwyn a écrit:

L'homme politique préféré des Français va encore gagner des voix... Dommage pour lui qu'il faille attendre jusqu'en 2017...

chacun ses sondages et les prévisions/prédictions sont sujettes à bien des aléas....

Brèves de société... Di10


Ton mode de sondage ne me semble pas fiable Rotko, ce sont les internautes qui votent... Ce n'est pas représentatif... D'autant qu'il y a peu d'internautes qui votent.

Si tu veux des sondages plus ou moins fiables (à +/- 5% d'écart avec la réalité) tu prends les instituts où travaillent des statisticiens ( mathématiciens spécialisés à Bac +5/+8 ), les officiels des élections tel l'Ipsos


Cela ne veut pas dire que leurs sondages officiels ne sont pas orientés mais ça reste une base intéressante. et plus ou moins représentative de la réalité.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyDim 03 Mar 2013, 08:11

oui, les sondages, comme les prédictions ... et comme les statistiques, sont trop souvent pris pour argent comptant.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.1fr1.net/forum.htm
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyDim 03 Mar 2013, 08:30

En laissant de coté les prédictions... Sondages et statistiques sont des outils fort utiles, s'ils sont bien fait, à savoir par des personnes qui ont les connaissances et les moyens de les faire.

En géographie, par exemple, les statistiques sont indispensables et je ne parle même pas des mathématiques où on essaye d'y mettre une épreuve chaque année au brevet/baccalauréat (avec variables)...

Maintenant, une personne mal intentionnée peut, bien entendu, trafiquer ces résultats mais on doit avoir assez d'esprit critique pour le voir (trafiqués pendant toute la période communiste et même après en URSS puis Russie)


Enfin, pour les politiques d’urbanisme, d'aménagement du territoire, d'adaptation des infrastructures, les statistiques fiables sont vitales et quand quelque chose coince c'est qu'une étude statistique n'a pas été faite ou bâclée.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyDim 03 Mar 2013, 08:46

oui, de bons indicateurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.1fr1.net/forum.htm
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyDim 03 Mar 2013, 14:37

Citation :
Les Suisses auraient accepté à 60 % dimanche d'interdire les parachutes dorés de leurs patrons, lors d'une initiative populaire contre les "rémunérations abusives", dite initiative Minder, du nom de l'homme d'affaires qui l'a lancée, selon les premières projections du principal institut de sondage du pays, gfs.bern. En outre, selon les premiers résultats dans le canton de Genève, où les habitants ont fini de voter à 12 heures, 67,7 % des votants ont dit "oui" à l'initiative. Dans le canton de Zurich, où les citoyens peuvent voter jusqu'à 18 h 30, les premières projections montrent que près de 70 % des votants ont dit "oui". Dans les cantons de Vaud et Fribourg, les premiers résultats donnent un "oui" massif (67,1 % et 70 % respectivement).

Source: Le Point

La Suisse, seule démocratie du monde. Ce n'est pas un jugement d'opinion mais juridique, vu les modalités d'action des citoyens, uniques au monde.



_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyLun 04 Mar 2013, 17:58

Citation :
LE PS PRÊT À RELEVER L'ÂGE DE DÉPART EN RETRAITE

La question n'est plus taboue chez les socialistes. Ainsi, le député PS des Landes, Henri Emmanuelli, jugeait nécessaire de "se poser la question de la durée de cotisation. (...) Je vois des gens qui auront passé plus de temps en retraite que dans la vie active. C'est une situation qui ne peut pas perdurer."

Le député PS Jean-Marie Le Guen, qui rejoint l'UMP Xavier Bertrand, plaide lui aussi dans Le Figaro pour un relèvement immédiat de l'âge de départ à 62 ans et du taux plein à 67 ans. La réforme de 2010 a programmé un relèvement progressif, qui doit être atteint en 2017. M. Le Guen propose de repousser directement les deux bornes, ce qui permettrait d'économiser "plusieurs milliards". Xavier Bertrand va plus loin et évoque un relèvement à 65 et 70 ans d'ici à 2025.

A côté de cette disposition, qui rapporterait beaucoup, mais serait fortement impopulaire, d'autres hypothèses ont été évoquées. Certaines, comme une baisse du montant des pensions, sont écartées d'emblée. D'autres, comme une hausse des cotisations retraites (payées pour un tiers par les salariés et aux deux tiers par les employeurs), paraissent probables, même si cette hausse pourrait nuire à la compétitivité du travail.

Matignon évoque surtout la piste, plus complexe, d'une taxation accrue des retraités. Le gouvernement n'en a pas encore précisé les modalités, mais une piste revient, celle d'une désindexation temporaire des retraites complémentaires (pour l'instant) sur l'inflation. Si les négociations aboutissent, celles-ci ne seront plus revalorisées automatiquement chaque année, le temps de remettre à l'équilibre les régimes complémentaires des cadres et non cadres, Agirc et Arrco. Mais il existe d'autres voies : les retraités sont par exemple en partie exonérés de la contribution sociale généralisée (CSG) et ont droit à un abattement supplémentaire de 10% sur leurs pensions, ainsi qu'à une majoration de pension lorsqu'ils ont élevé trois enfants ou plus.

Source : Le Monde

Chouette, j'ai devancé le Gouvernement (enfin, sa future annonce...). Bon après, tout le monde avait déjà pressenti ce qui allait se passer... ange

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyLun 04 Mar 2013, 18:38

Citation :
La Suisse, seule démocratie du monde. Ce n'est pas un jugement d'opinion mais juridique, vu les modalités d'action des citoyens, uniques au monde.
oui, Merwyn, mon fils qui vit à Genève depuis deux ans, mais y travaille depuis 10 ans, m'avait expliqué le système, les décisions importantes soumises aux citoyens. Tout n'est pas parfait, mais c'est quand même mieux que dans les autres ... "démocraties"
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyLun 04 Mar 2013, 18:41

on y viendrait en France, faudra peut-être pousser à la roue Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.1fr1.net/forum.htm
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyLun 04 Mar 2013, 18:51

En France, on se protège derrière le " 100 référendums par an, c'est trop cher "... Et on dit que la vraie démocratie " c'est pour les pays riches "

Sachant que le vote électronique existe... l'argument du coût n'a plus cour et donc la richesse non plus... On nous dira alors que cela n'est pas assez sécurisé mais, dans un même temps, on nous encourage à payer nos impôts en ligne, "c'est sûr" nous assure-t-on... siffle

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyLun 04 Mar 2013, 18:54

on "nous assure" beaucoup ! siffle
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyLun 04 Mar 2013, 18:58

Oui, c'est une réécriture de Candide Razz

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Sapho
pilier
Sapho

Nombre de messages : 3529
Age : 73
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyMar 05 Mar 2013, 10:36

Réfléchissons-y!!

L’épuisement nerveux (burn out), mal du siècle

Concurrence, compétitivité, efficacité, productivité, tels sont les maîtres-mots des sociétés modernes, entraînées dans la masse tourbillonnante de la production de masse, de la technologie performante, de l'informatique omniprésente et de l'obsession du profit et du pouvoir d'achat.

Cette frénésie collective n'est pas sans conséquences sur la santé des individus en termes d'extrême fatigue nerveuse et psychique, ce dont on commence tout juste à prendre conscience. Car, depuis quelque temps, une sorte de «maladie du travail» se répand dans les entreprises, et ce sont évidemment les plus consciencieux, les plus chargés de responsabilités - les cadres notamment -, les plus soucieux de bien faire, les plus émotifs aussi, qui sont confrontés les premiers à ce stress permanent. Et il peut advenir que celui-ci déborde complètement leurs défenses organiques, les amenant au stade d'épuisement émotionnel que les Américains nomment «Burn out» (qu'on peut traduire par «être consumé», «s'éteindre»).

L'homme de Cro-Magnon devant l'ordinateur

Le drame de l'homme moderne, c'est que son cerveau et son système nerveux ne se sont guère modifiés au cours des cinq derniers millénaires, et sans doute pas du tout durant les deux derniers siècles. Or, quelle commune mesure y a-t-il entre le travail de notre ancêtre paysan de 1812 et celui de son descendant de 2012 vissé devant son ordinateur ? «L'homme est un étranger dans le monde qu'il a créé», déclarait déjà Alexis Carrel (Prix Nobel de médecine en 1910) qui pourtant ne connaissait pas encore la télévision, ni l'ordinateur, ni le téléphone portable.

Que dirait-il aujourd'hui ? Il ne pourrait que souligner sa sentence de deux traits appuyés. Chacun apprécie l'efficacité des moyens modernes de communication, mais on oublie qu'ils augmentent considérablement la pression mentale exercée sur chaque individu. Sacha Guitry disait déjà, en substance : «Avec le téléphone, n'importe qui vous sonne comme autrefois le maître sonnait son valet.» C’est terriblement exact ! Et Guitry non plus ne connaissait pas le portable.

Aujourd'hui, pour peu que vous occupiez un poste de responsabilité, il vous est pratiquement impossible d'échapper aux sollicitations de toutes sortes qui viennent à l'improviste vous déconcentrer et vous obligent à penser à trente-six choses à la fois. Comme ce n'est pas possible, vous en oubliez la moitié, d'où un stress supplémentaire, une anxiété au sujet d'une erreur éventuellement commise et un obscur sentiment de culpabilité qui finissent par user prématurément votre système nerveux.

Tant que vous êtes jeune et en bonne santé, vous tenez le coup à peu près, mais dès que vous passez la quarantaine, cela devient de moins en moins supportable. Or, les conditions économiques et sociales actuelles (mondialisation, allongement de la durée de vie, vieillissement des populations occidentales...) conduisent inexorablement à repousser l'âge de la retraite. Comment concilier ces deux impératifs contraires ? Entre usure nerveuse prématurée et nécessité de travailler plus longtemps, il y a téléscopage.

Les entreprises au pied du mur

Ce sera la problématique principale des entreprises dans les vingt années à venir. Il leur faudra trouver le moyen de «déstresser» leurs employés, où elles subiront une baisse importante de productivité, tandis que la Sécurité Sociale, déjà si mal en point, croulera sous les arrêts de travail.

Certaines entreprises s'en préoccupent déjà, mais beaucoup ne s'en soucient guère ou se contentent de «rajeunir» leur personnel. Le Dr François Baumann, dans son ouvrage intitulé Burn out, quand le travail rend malade (Editions Josette Lyon) écrit : «Le paradoxe étant que la personne ainsi ''consumée'' ne voit pas clairement les conséquences de son état : elle n'est pas encore consciente d'être entrée dans une pathologie. Elle va poursuivre son travail à un rythme effréné et même accéléré par rapport à ses habitudes... mais avec une absence d'efficacité, une redondance dans l'effort qui entretiendra cette démotivation générale en rapport avec la faiblesse des résultats obtenus.»

Car c'est en effet la démotivation qui menace le «consumé», dégoûté de constater que son redoublement d'efforts n'obtient pas les résultats souhaités. Ou bien, pire encore, il a recours à des subterfuges : tabac, alcool, drogues, somnifères, antidépresseurs, etc. pour masquer le problème sans le résoudre. Il peut tomber alors dans des addictions dont les méfaits viendront s'ajouter à son épuisement et l'enfermer dans une situation intenable dont il ne pourra plus sortir.

Une enquête de l'IFAS (Institut Français d'Action sur le Stress) et portant sur 13.000 personnes, montre que le facteur stress au travail représente aujourd’hui pour un homme sur cinq et pour une femme sur trois un élément de risque-santé important... On ne peut qu’être inquiet en ce qui concerne l'évolution rapide et prévisible des troubles psychiques, mais aussi des troubles articulaires et des douleurs musculaires; si rien n'est fait, c'est à une véritable explosion que l'on peut s'attendre dans les prochaines décennies.

Il apparaît clairement à tous les observateurs que le formidable développement de l’informatique a considérablement augmenté la pression quasi permanente sur le système nerveux des utilisateurs. C’est l'ensemble de la société moderne qui en pâtit, étant soumise tout entière à une «communication» de plus en plus envahissante. Sous une première apparence d'accroissement de liberté, il s'est en effet constitué peu à peu une sorte d'esclavagisme de l'informatique dont la prise de conscience se fait beaucoup trop lentement pour que les «parades» se mettent en place avant que les problèmes de santé qu’il engendre ne deviennent catastrophiques.


Revenir en haut Aller en bas
Sapho
pilier
Sapho

Nombre de messages : 3529
Age : 73
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyMar 05 Mar 2013, 13:24

Brèves de société... Nuclaa10



PARISIENS ET AUTRES, N'OUBLIEZ PAS LE 9 MARS !!!
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
Merwyn

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyVen 08 Mar 2013, 14:27

C'est officiel, le Tigre de Tasmanie n'existe plus, l'espèce est éteinte.



Chaque année des dizaines d'espèces disparaissent... pale


Et pour la petite note moins dramatique, son homonyme diabolique, qui lui est menacé mais encore en vie, à savoir le Diable de Tasmanie signifie
Citation :
Le diable de Tasmanie ou sarcophile (littéralement : qui aime les cadavres) (Sarcophilus harrisii)

Source: Wikipédia

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation
avatar

Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyVen 08 Mar 2013, 14:32

Merwyn a écrit:
C'est officiel, le Tigre de Tasmanie n'existe plus, l'espèce est éteinte.


Sad Sad on le supposait mais ce n'était pas confirmé, il y a un film la dessus, je me souviens plus du titre... scratch

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
rotko

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyVen 08 Mar 2013, 16:37




• Titre original : The Hunter

• Réalisé par Daniel Nettheim
• Film australien
• Avec Willem Dafoe, Sam Neill, Frances O’Connor
• Durée : 1h 30min

Martin, un mercenaire européen à la solde d’une société de biotechnologie anonyme est envoyé en Tasmanie pour capturer le dernier spécimen de tigre de Tasmanie. Cette mission remettra en cause son travail et sa morale.

video comprise
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.1fr1.net/forum.htm
Ysandre
pilier
Ysandre

Nombre de messages : 18014
Age : 116
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... EmptyVen 08 Mar 2013, 17:07

hum ! encore un film pour me faire pleurer à gros bouillons, au cas où le tigre serait tué !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Brèves de société... Empty
MessageSujet: Re: Brèves de société...   Brèves de société... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Brèves de société...
Revenir en haut 
Page 1 sur 30Aller à la page : 1, 2, 3 ... 15 ... 30  Suivant
 Sujets similaires
-
» où va notre société?
» société parfaite
» problème en droit des sociétés! HELP
» Aborder la critique de la société en 4ème
» Les "boulets" de la société ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: CONTRIBUTEURS PRENEZ LA PAROLE :: Echanges et divertissements-
Sauter vers: